Templates

PLAN D'ACCÈS


Agrandir le plan
CONSEILS

N’oubliez pas les trois ennemis de votre turbocompresseur:  
- l’huile en quantité insuffisante,
- corps étrangers dans l’air aspiré,  
- pollution de l’huile.


Une qualité insuffisante de l’huile se manifeste surtout par les endommagements des roulements, le frottement du rotor, la perte d’intégrité, voire la rupture de l’arbre.  
La pénétration d’un corps étranger peut provoquer un endommagement de la roue à aubes, ce qui entraîne une équilibration du système de rotation et par conséquent un endommagement des anneaux d’étanchéité.
La pollution de l’huile peut endommager les coussinets et les épingles de l’arbre, entraver l’écoulement de l’huile et le fonctionnement des anneaux d’étanchéité. Elle peut être provoquée par les particules du métal ou les dépôts de carbone. On peut éliminer ou diminuer le risque en veillant surtout à l’état du système d’aspiration dans le moteur et des filtres à l’huile.  

Vous avez remarqué une fumée bleue! Avant de démonter le turbocompresseur, vérifiez si le filtre d’air est sale. Vérifiez aussi si la cause d’une consommation excessive de l’huile ne vient du moteur même (son usure, fuites).  

Votre turbocompresseur fait trop de bruit! Il arrive tout simplement que les vis sont desserrées. Fumée noire. Diminution de la puissance du moteur! Encore une fois, vérifiez d’abord le moteur même.

Méfiez-vous et ne réparez pas le turbocompresseur vous-même!

Votre turbocompresseur est un engin simple, mais il a été construit avec des tolérances de l’ordre du micromètre. Seulement le fabricant du compresseur ou une entreprise autorisée possèdent les outils et le personnel spécialisé en réparation, ainsi qu’une parfaite connaissance du dispositif. Ainsi, vous gagnez votre temps et vous économisez votre argent.

Essayez de prévoir une panne
Si vous remarquez une fuite de l’huile, des vibrations ou des bruits anormaux provenant de votre turbocompresseur – arrêtez le moteur. En ce moment, la panne est encore facile à réparer.  Si vous ne le faites pas, la réparation du dommage peut devenir beaucoup plus chère.  
Le turbocompresseur fait le virement à une très grande vitesse. La moindre anomalie peut vite provoquer une panne grave (il suffit quelques secondes pour endommager les roulements à cause d’une quantité insuffisante de l’huile).

Ne faites pas de montage de votre turbocompresseur dans un autre moteur

Chaque turbocompresseur est construit pour un type de moteur et pour des conditions spécifiques d’utilisation. Des paramètres différents tels que la capacité du moteur, sa puissance, le mode d’exploitation (route pavée ou terrain), la charge du véhicule, la hauteur au dessus du niveau de la mer sont certains des facteurs pris en compte par le constructeur d’un turbocompresseur. Et ce ne sont que des garages automobiles autorisés qui peuvent proposer un changement du compresseur original contre un autre, sans se soucier de modifier les paramètres du moteur.

N’oubliez pas de faire former votre conducteur (opérateur)
Le meilleur appareil est incapable de faire preuve de ses possibilités, si son utilisateur n’est pas préparé à s’en servir.    

Les moteurs suralimentés demandent des précautions particulières:

Pour éliminer une usure excessive du turbocompresseur, n’arrêtez pas le moteur si  
le moteur tourne à la grande vitesse, car le turbocompresseur continue de fonctionner vite tandis que la pression de l’huile descend brusquement vers le zéro.  
Après avoir allumé le moteur, attendez au moins 30 secondes pour que les conduits de l’huiles soient remplis. Puis vous pouvez augmentez la vitesse.

N’exploitez pas votre turbocompresseur jusqu’au dernier moment.